Zone sur-dotée et sous dotée kiné : où installer son cabinet ?

Vous réfléchissez à vous installer à votre compte en tant que titulaire ? Que vous souhaitiez être titulaire ou collaborateur d’un cabinet, vous devez respecter le zonage mis en place par l’Assurance maladie.

Voici toutes les informations pratiques à connaître à son sujet.

Rappels sur le zonage des kinés

Nous rappelons les principales choses à savoir concernant le zonage des kinés en nous basant sur les données de l’Assurance maladie.

Depuis quand le zonage des kinés est valable

C’est l’avenant 5 signé en novembre 2017 qui a instauré le zonage des kinésithérapeutes. Ce premier avenant a été complété par l’avenant 7, lui-même signé en mai 2019.

Cependant, les mesures réglementaires ont été appliquées progressivement, région par région. Ce sont les Agences Régionales de Santé (ARS) qui ont déterminé le calendrier de mise en place du zonage des kinésithérapeutes.

Début 2022, toutes les régions sont désormais soumises à ce dispositif de régulation de l’activité en masso-kinésithérapie.

Quelles conséquences du zonage pour l’installation des kinés ?

Si vous souhaitez démarrer une activité de titulaire ou de collaborateur dans une zone sur-dotée, votre installation est réglementée. L’ARS et l’Assurance maladie seront vos interlocuteurs privilégiés.

À l’inverse, si vous visez une zone sous-dotée, votre installation sera facilitée par des aides financières et humaines.

Comment se tenir au courant de l’évolution du zonage kiné ?

L’Assurance maladie informe par mail tous les professionnels de santé lorsque la réglementation évolue. Ces informations sont aussi consultables sur les sites internet :

  • Ameli ;
  • C@rtosanté ;
  • Rézone.

Comment savoir si une zone est sur-dotée ou sous-dotée ?

L’Assurance maladie (Ameli) met en place un outil spécifiquement dédié aux kinésithérapeutes pour les aider dans leur installation. Il s’agit de Rézone, une aide à l’installation.

Il suffit de :

  1. se rendre sur le site de Rezone ;
  2. indiquer la région dans laquelle on souhaite s’installer (exemple : Auvergne-Rhone-Alpes) ;
  3. une carte colorée de la région apparaît ;
  4. vous pouvez facilement identifier les bassins de vie ou communes sur-dotées ou sous-dotées ;
  5. cliquez sur la zone géographique qui vous intéresse pour avoir plus d’informations ;
  6. vous pouvez même évaluer votre éligibilité à un contrat avec l’Assurance maladie une fois que vous avez sélectionné une zone d’intérêt.

Si vous n’avez pas une idée précise de la région dans laquelle vous installer, vous pouvez plutôt utiliser l’outil C@rtosanté qui donne un aperçu plus global du zonage en France.

Ces deux sites sont très régulièrement actualisés, les informations contenues dessus sont donc ce qu’on trouve de plus fiable.

Comment s’installer quand même dans une zone sur-dotée ?

Vous souhaitez absolument travailler comme kinésithérapeute libéral dans une zone sur-dotée kiné ? Voici quelques pistes :

  • récupérer le conventionnement d’un kiné qui part à la retraite ou qui déménage ;
  • contacter les établissements de santé (EHPAD, cliniques, centres de rééducation) pour savoir s’ils seraient intéressés par l’intervention d’un kiné libéral ;
  • envisager d’être remplaçant quelques temps avant de trouver une opportunité pour vous installer ;
  • rédiger un courrier argumenté adressé à l’Assurance maladie pour expliquer votre projet et espérer avoir une dérogation pour vous installer dans la zone sur-dotée.

Quelles aides pour s’installer en zone sous-dotée ?

Cela dépend de plusieurs paramètres liés à vous-même et à la zone géographique concernée.

Le plus simple est d’utiliser l’outil proposé par Rézone. En remplissant un simple formulaire en ligne, vous aurez accès à toutes les aides correspondant à votre situation et à la localité géographique que vous avez choisit.

Cet article vous a plu ? Vous pourriez être intéressé aussi par nos formations pour les kinésithérapeutes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.