La formation DPC IDE : conditions, contenus, avantages

Vous êtes infirmier ou infirmière en libéral (IDEL) à domicile ou non, et vous souhaitez avoir en tête tout ce qui concerne la formation continue ? Obligation de formations des professions de santé, développement professionnel continu, modalités de financement, session de formation, gestion… La formation initiale en soins infirmier en IFSI en présentiel ne vous informe pas forcément sur ce point de gestion qui concerne pourtant aussi la qualité des soins aux patients.

Que vous soyez infirmier ou infirmière libérale (IDEL) à domicile ou non, intérimaire ou salarié, vous trouverez sur cette page les réponses aux questions que vous vous posez sur la formation continue et sur ce que notre organisme de formation peut vous apporter. Vous en saurez plus sur :

  • les chiffres de la formation DPC infirmier ou infirmière en libéral (IDEL) par secteur et professions ;
  • comment financer votre formation continue d’infirmier ou infirmière libéral ou d’infirmier du secteur public ou privé, à domicile ou non (ANDPC, FIF-PL, personnel) ;
  • l’offre de formation proposée par NES Formation pour les soins infirmiers quelque soit le secteur d’activité (douleur, maladie particulière, BSI, etc.) ;
  • comment répondre à votre obligation de formations infirmier libéral dans la durée.

3 possibilités de financement différentes pour les formations des IDEL

L’infirmier ou l’infirmière libérale disposant d’un diplôme d’État bénéficie des même possibilités de financement que les autres professionnels de santé médicaux et paramédicaux.

Elles sont au nombre de 3, quelque soit votre mode d’exercice infirmier : ANDPC, FIF-PL, personnel. Cela dépend cependant de la durée de la formation.

Le développement professionnel continu (ANDPC)

L’Agence nationale du DPC (ANDPC) coordonne et finance une partie de la formation continue des professions de santé. Donc des infirmiers libéraux et salariés. En 2021, chaque infirmier ou infirmière libéral a le droit à 14 heures de formation DPC IDE continue entièrement prises en charge par l’Agence.

Si la session de formation DPC IDE agrée ANDPC a lieu en e-learning, l’infirmier ou l’infirmière libérale touchera une indemnité de 236 euros pour 14 heures suivies. L’indemnité sera de 473 euros pour l’infirmier ou l’infirmière libérale qui assiste à 14 heures de formation en présentiel.

Point important : vous n’avez aucun frais à avancer pour votre inscription ou votre participation, quelque soit sa durée. L’organisme de formation continue est directement payé par l’Agence nationale du DPC (ANDPC), que la formation ait lieu en présentiel ou non.

Vous pouvez utiliser ce financement même si vous êtes en arrêt maladie.

Le fond des professionnels libéraux (FIFPL)

Tous les professionnels de santé libéraux (dont les infirmiers) cotisent chaque mois pour leurs formations continue auprès d’un organisme gestionnaire, le FIF-PL. Ainsi, chaque année, l’infirmier(e) libéral (IDEL) à domicile ou non peut bénéficier d’une prise en charge financée par le FIF-PL jusqu’à 1 400 euros par an. Cette somme est valable pour une ou plusieurs formations, en présentiel ou non.

La session de formation doit concerner une thématique jugée prioritaire. Cela peut concerner un bilan de compétences, une formation BSI (bilan de soins infirmiers). Les formations peuvent être de courte ou longue durée (MASTER, DU). Voici quelques thèmes d’actions de formations infirmier par secteur d’activité pour 2021 :

Ces formations doivent notamment s’appuyer sur les recommandations de la Haute Autorité de Santé, dans l’intérêt des patients et des professions de santé. L’accréditation des organismes de formation en soins infirmier est réalisée par Datadock : les organismes doivent être habilités à dispenser des formations, ce qui est le cas de NES Formation. Ils doivent être impliqués dans une démarche qualité pour les infirmiers, dans l’intérêt des patients. Ce quelque soit le secteur thématique principal des formations (BSI, NGAP, gestion de la douleur, etc.) et son déroulement en présentiel ou non.

Vous pouvez utiliser ce financement même si vous êtes en arrêt maladie.

Le financement personnel et les réductions d’impôt

Vous souhaitez participer à une formation pour les infirmiers, mais celle-ci ne peut pas être prise en charge par le DPC ou le FIF-PL ? Ou vous avez déjà utilisé vos crédits DPC ou FIF-PL pour l’année en cours ? Une troisième voie est possible : le financement personnel pour l’infirmier ou l’infirmière libérale (IDEL) à domicile, toujours dans l’intérêt des patients.

Vous payez vous même tous les frais liés à votre session de formation continue, quelque soit sa durée. Cependant, tout n’est pas réellement à votre charge. Vous avez en effet droit :

  • à un crédit d’impôt pour 40 heures de formation par an pour tous les infirmiers. Le montant de ce crédit est égal au nombre d’heures de formation en soins infirmier suivies multiplié par le taux horaire du SMIC. Quelque soit le secteur de formation et le type de formation présentiel ou non (évaluation et bilan de pratique, amélioration des connaissances sur les traitements et BSI, prise en charge et gestion de la douleur, etc.) ;
  • à une déduction du coût de la formation continue sur votre déclaration d’impôt annuelle, déclaré en frais professionnels.

Vous pouvez utiliser ce financement même si vous êtes en arrêt maladie.

Les chiffres de la formation continue de l’infirmier

L’Agence nationale du Développement Professionnel Continu (ANDPC) délivre chaque année des chiffres sur la formation DPC professions de santé. Donc des infirmiers, tout secteur confondu. Prise en charge de la douleur, éducation thérapeutique, BSI, etc.

En 2020, moins de 50 % des infirmiers ont utilisé leurs crédits DPC. Cela signifie que plus d’un infirmier sur 2 renonce probablement chaque année à l’opportunité de se former dans des conditions financières pourtant très favorables (prise en charge des frais d’inscription, indemnisation destinée à compenser l’absence d’honoraires…).

En revanche, de plus en plus de professions de santé (dont les infirmier(e)s) optent pour la formation continue en e-learning. En 2019, alors que le confinement n’était pas encore passé par là, plus de 370 000 professionnels de santé avaient déjà opté pour une formation continue DPC en e-learning. 29 % d’entre eux étaient des infirmier(e)s. Cela évite en effet de devoir s’absenter auprès des patients, car la formation peut être suivie quand on veut par rapport au présentiel.

Les obligations de formation de l’infirmier

Depuis la création du Développement Professionnel Continue (DPC), tous les professionnels de santé médicaux et paramédicaux (travaillant en libéral ou non) sont obligés de se former régulièrement (au moins une session par période de 3 ans). Les professionnels des soins infirmiers en libéral à domicile ou non n’échappent donc pas à cette obligation.

Mais, votre crédit de formation étant renouvelé annuellement, il s’agit d’une opportunité formidable de vous former régulièrement, sur des sujets variés pour les soins infirmiers et les patients, afin d’enrichir votre pratique quotidienne (par exemple avec l’impact de l’hypnose sur la douleur) et surtout afin d’améliorer la qualité des soins infirmiers dispensés à vos patients. Vous améliorez par exemple vos compétences en réalisation de bilan BSI.

Ces obligations de formation dans la durée sont formalisées et officialisées par plusieurs décrets par professions, et inscrites à la fois, dans le code de la santé publique et dans le code de déontologie des infirmiers. Ce sont donc les conseils nationaux des ordres professionnels qui sont chargés de veiller à ce que leurs membres répondent à leur obligation de formation DPC IDE continue en libéral (IDEL) ou non. Ils sont censés faire un bilan chaque année à ce sujet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.